Polylang, le plugin qui fait trembler WPML!

Au cours d'une conversation avec @kreestal sur les outils WP destinés au multilingue, celle-ci m'a parlé du plugin Polylang. Je ne connaissais pas cette solution qui commence à faire sa place dans la communauté. Mon titre est quelque peu abusif car en vérité personne ne tremble vraiment mais la solution Polylang se pose en alternative crédible à WPML. Le système est différent et peut-être même mieux pensé.

La logique Polylang

Là où AMHA la logique de Polylang surclasse celle de WPML est que Polylang utilise le Template Hierarchy de WordPress en s'appuyant notamment sur les taxonomies pour créer les différentes versions du site. Ainsi là où WPML effecture des requêtes, un peu particulières dirons-nous, Polylang colle plus au core, ce qui pour moi, est toujours meilleur !  

Des stats rassurantes

Ce n'est que très rarement un facteur important dans mon analyse d'un plugin mais parfois les chiffres ont du sens notamment pour ce genre de plugin qui vise le très très grand nombre (comme tout plugin finalement #oupas). Côté support, si les threads ne sont pas tous résolus, une bonne partie l'est et surtout l'activité du développeur dans cette section est récente! Cela signifie que l'auteur fournit du support quand il a le temps. C'est un bon point. Mais sûrement moins réactif que le support premium de WPML (c'est aussi cela que l'on paie dans une extension premium). Plusieurs centaines de milliers de téléchargements et plusieurs centaines de 5 étoiles.

Les gros plus du plugin

Le plugin Polylang a 7 atouts majeurs :

Le point faible

Le point faible du plugin, pour le peu que je l'ai testé avant de rédiger cette article, réside essentiellement dans le support. WPML continuera à marquer des points par rapport à Polylang un bon bout de temps. Cela dit la prise en main avec Polylang est largement plus simple. Mais le support ça se paie ou alors il faut patienter. Mais derrière il y a aussi une notion d'engagement. Avec WPML vous êtes à peu près sûr que le dév du plugin va perdurer alors qu'avec Polylang c'est au bon vouloir de l'auteur et de la communauté.

Ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain!

Polylang est un fork de WPML en quelque sorte, comme se présentait WPSEO par rapport à All in One SEO à l'époque. Dire que Polylang est mieux pensé et plus simple n'est pas dire que WPML est naze, bien au contraire. A vous de vous faire votre propre opinion mais je pense que cela vaut le détour.

Signalement faille CRSF

17 réponses à “Polylang, le plugin qui fait trembler WPML!”

  1. Calliframe dit :

    Bonjour,

    Je suis contente de lire cet article qui me conforte dans mes choix ;-) En effet, je reste fan de WPML bien plus puissant à mon avis et plus sérieux au niveau du support et surtout on sait que le plugin va a priori perdurer un bon moment.
    Par contre sur des petits sites mutualisés où on ne veut traduire que quelques pages je trouve que ça vaut moins le coup de déballer l'artillerie lourde de WPML et que ce plugin en fait beaucoup en toute facilité. Donc moi je l'aime bien :-) mais jusqu'à maintenant j'avais vu peu de retours sur ce plugin. Donc merci pour l'article !

    • Julien Maury dit :

      Avec plaisir Califrame, oui en effet, je donne le plugin à découvrir mais je ne l'ai jamais utilisé au travail. C'est un fork intéressant de WPML qui peut et devra s'améliorer avant de pouvoir être intégré en tant qu'outil open source dans des projets à taille moyenne par exemple.

    • Salut !

      « sur des petits sites mutualisés où on ne veut traduire que quelques pages je trouve que ça vaut moins le coup de déballer l'artillerie lourde de WPML » : c'est exactement pour cette raison que j'ai cherché une alternative à WPML.

      Payer une licence pour utiliser un plugin, pourquoi pas ; mais devoir payer chaque année sinon plus rien ne fonctionne, cela me semble démesuré par rapport au projet que j'ai besoin de rendre multilingue.

      Quant à la question du support, euh… heureusement que le support de WPML est réactif, vu le prix !

      En tout cas, j'ai un peu testé Polylang en local et ça a l'air facile à utiliser (même pour un contributeur n'ayant pas un profil de technicien – c'est important de le signaler), on peut switcher facilement de langue, on peut facilement indiquer quelle est la traduction de telle catégorie, tel tag, telle page, tel post, bref, cela suffit largement pour l'utilisation que je vais en faire.

      Quand j'aurai terminé ce projet, je ferai peut-être un petit retour d'expérience dessus, pour compléter ton billet, Julien :)

      • Julien Maury dit :

        #teaser :D un retour d'expérience serait cool en effet. Je ne l'ai testé qu'en local.
        Attention par contre si tu ne paies pas WPML le plugin continue de fonctionner mais tu n'as plus les MAJs qui ne sont pas si fréquentes que ça.

        Le prix n'est pas si élevé que ça je trouve, prends par exemple une licence "à vie" et tu pourras faire autant de sites multilingues que tu veux tout en bénéficiant des MAJs. C'est l'effet long tail qui permet ce genre de prix sinon ce serait impossible ou carrément hors de prix pour bon nombre de business qui ont besoin de WP en multilingue.

        30$ pour un an pour un blog c'est pas non plus du vol.

        En fait je ne peux pas te suivre là-dessus, en tant que dév on publie des plugins gratuits etc et c'est parfois difficile de maintenir tout ça parce que même si on ne fait jamais ça pour l'argent au départ parfois faut bien rentabiliser son travail sinon ça finit par coûter des sous :D. Je parle en général, l'année dernière j'ai eu pas mal de dons pour mon plugin de cards, je ne m'attendais pas à autant.

        • Je rejoins Julien sur ce point, WPML est un plugin vraiment donné pour la qualité de service et de support offert. Je l'utilise sur 4 blogs sans aucun soucis et c'est un véritable bonheur de payer la licence.

          La première contrainte est qu'il faut éviter les hébergements low cost type ovh mutu car WPML nécessite des ressources, la seconde vient plutot des themes et plugins qui n'ont pas été pensés en multilingue et nécessitent de gérer des traductions "à la mano".

          J'ai un petit soucis avec les plugins gratuits. Même quand tu fais une donation, tu n'es pas à l'abris de le voir disparaitre du jour au lendemain. Et quand il s'agit d'un service un peu visible, c'est tout de suite la cata. Maintenir du code dont tu n'es pas le créateur c'est rarement agréable (Et ça n'arrive jamais au bon moment :-)

          Tout ça pour dire que si Polylang à demain une option premium, pour le support par exemple, j'y jetterai un oeil avec plaisir.

  2. Marie.Rose dit :

    J'ai utilisé ce plugin pour 2 sites que j'ai conçu et c'est très efficace!! Je suis plutôt débutante en la matière, mais Polylang est facile à utiliser et m'a donné les fonctions dont j'avais besoin. Je le recommande fortement :)

  3. WPML possède un problème c'est son architecture, je l'avais utilisé avec efficacité sur 2 projet et puis sur la troisième patatra !!! L'hébergeur Infomaniak est très vigilant sur l'utilisation des ressources de ses clients. Et la simple installation/activation de WPML sur un site WordPress (même en affichant le language natif) fait exploser le nombre de requêtes ( de 30 à 180 environ) et le temps de chargement des pages passe (pour le même contenu) de 1,5 secondes à 5 secondes… J'ai eu beau contacter le support FR et US de WPML, aucune de leur réponse n'a permis de contourner ce problème. L'hébergeur pourtant réputé ne m'a pas laisser utiliser WPML compte tenu des ressources nécessaires.
    J'ai donc cherché une alternative et je suis tombé sur Polylang. Certe le plugin n'est pas aussi riche, mais il est tellement plus léger ! Ici pas d'explosion du nombre de requête ni de chargement de pages ralenti. On sent bien que le fonctionnement du plugin colle au plus prêt du core de WordPress et c'est appréciable.
    Pour des projets simples ou possédant un vrai soucis de la performance niveau serveur je le conseille grandement.

    • Julien Maury dit :

      Bonsoir,

      Je pense que WPML ne peut être tenu pour seul responsable de l'explosion du nombre de requêtes ainsi que du temps de chargement. L'écart est vraiment trop important. Je pense plutôt à une incompatibilité du thème ou à une mauvaise interaction avec d'autres plugins. Qui plus est Infomaniak a sa façon de gérer parfois un peu particulière.

      Tout dépend de l'objectif en effet mais il ne faut pas hésiter à lâcher un outil avec lequel on n'est pas très à l'aise.

  4. Greg dit :

    Salut.

    Je teste Polylang depuis 4 jours, selon tes conseils. Je le trouve bien plus efficace et plus simple : il va remplacer WPML dans mes futurs projets.

    @Julien
    "Polylang est un fork de WPML en quelque sorte"
    Je ne suis pas d'accord, et c'est toi-même qui en précise les raisons : le code n'a rien à voir. Bon, je sais bien que tu fais un abus de langage, pour dire qu'on a en quelque sorte la même chose, mais tu l'as dit toi-même : Polylang est plus simple à utiliser, donc pour moi ils n'ont rien à voir.

    @Calliframe
    "je reste fan de WPML bien plus puissant"
    Pas d'accord non plus. Je ne sais pas à quoi ressemblait Polylang à la fin mars, mais aujourd'hui il n'a rien à envier à WPML. J'avoue, je m'avance peut-être un peu car je n'ai pas encore utilisé le plugin dans un projet, mais pour l'instant tout ce que je peux dire c'est que c'est l'inverse : Polylang est bien plus puissant que WPML : il est plus léger, plus rapide, et énormément moins gourmand en requêtes vers la base de données (voir mon point suivant). Mais tu parlais de fonctionnalités je suppose. Là encore, tout ce que fait WPML, Polylang le fait aussi. Ha, non, il manque une chose : Polylang ne permet pas encore de traduire les url des taxonomies et contenus personnalisés. Oups, je suis justement en train de faire un plugin qui le permet (et il marche) ;) J'ai proposé au dev d'inclure la fonctionnalité directement dans Polylang, on verra ce que ça donne :)

    Je rejoins la plupart d'entre vous pour dire que WPML est un bon plugin et qu'il coute peu par rapport au service rendu.

    Par contre je rejoins aussi @Frederic Champion : WPML souffre de problèmes de performances, il tape beaucoup trop souvent dans la base de données. Les chiffres que tu évoques, 30 à 180, sont en effet peut-être un peu gros, mais tout à fait envisageables avec WPML. Perso je passe du simple au triple en général, l'écart est un peu moins grand, et pourtant je suis adepte de cache statique dans mes développements, et mes développements sont "i18n-compliant".
    Son autre soucis est son lot quotidien de bugs. Je me dis que depuis le temps que WPML existe, il doit se passer quelque chose pour laisser passer des choses pareilles.

    Merci Julien pour ton article :)
    A+

    • Julien Maury dit :

      Bah je pense que c'est toujours plus simple d'arriver après avec une solution meilleure. WPML est lourd et plein de bugs, ce que je dis dans l'article est que ce que tu paies c'est finalement le support et pas tellement un plugin de qualité ce qui pour un marché pareil est dommage. Polylang doit progresser en termes d'UI mais excellente base à compléter avec des plugins enfants.

  5. Greg dit :

    Bah je pense que c'est toujours plus simple d'arriver après avec une solution meilleure."

    Je suis du même avis, cela permet de tenter d'éviter les mêmes erreurs.

    Polylang doit progresser en termes d'UI"

    Tu lui trouves quoi comme défauts ? Perso je n'ai pas senti de soucis à ce niveau.
    Le coup de taper le titre d'un article dans un champ texte (avec auto-complétion) pour indiquer l'article lié dans une autre langue m'a un peu dérouté au début, j'avoue, mais je suis côté UX là. Mais à part ça, rien ne m'a dérangé.

    • Julien Maury dit :

      A vrai dire l'Ux/Ui de Polylang est plus saine et plus logique si ces qualificatifs ont un sens. Malheureusement le bullshit est tellement répandu que cela finit par devenir une norme et donc si ton Ui n'a pas d'effet shiny l'impression cheap se fait sentir. C'est paradoxal parce qu'en vérité pour moi une UI sophistiquée est une UI fluide et simple très simple.

      Parce que si tu refais le chemin à l'envers tu comprends que le dév s'est creusé la tête pour simplifier.

  6. Greg dit :

    Nous sommes d'accord :)

  7. Robert dit :

    Hello, merci pour cet article.
    Je dois installer un site multilingue avec woo-commerce. Polylang nécessite t'il une installation multisite ? Je m'inquiête pour la gestion des catégories (doublon avec multisite) et la performance d'autant qu'on sera sur un mutualisé.

    • Julien Maury dit :

      Salut Robert, Polylang n'a pas besoin de multisite pour fonctionner d'ailleurs en général les plugins pêchent par leur manque de compatibilité avec ce mode. Il y aura forcément "des doublons" car chaque site a ses propres catégories. Maintenant en termes de performance ce sera toujours moins gournmand qu'un WPML je peux l'affirmer.

  8. Robert dit :

    Merci Julien pour ta réponse claire et rapide... et même un dimanche ;-)
    Effectivement si je souhaite éviter le multisite, c'est bien pour la compatibilité des plugins, notamment pour le cache coté client pour un hébergement mutualisé.